Descriptif des œuvres jouées

Concert de Noël - décembre 2009
Les compositeurs et les œuvres

Joseph HAYDN (1732 - 1809)
Né à Rohrau sur la Leitha, en Basse Autriche, Joseph Haydn était d'origine très modeste. Il pénètra dans le monde musical par le chant, dans le chœur de la cathédrale de Vienne. Il reçut l'enseignement de Porpora en matière de chant et de composition puis, événement capital dans la vie de Haydn, en 1761, il entra au service des princes Esterhazy à Eisenstadt, puis à Esterhaza, palais pourvu de deux théâtres pour les scènes desquels il composera presque tous ses opéras et nombre de ses œuvres symphoniques et de sa musique de chambre. En 1781, il rencontra Mozart avec lequel in nouera une amitié durable.
La symphonie n°88 en sol majeur
, est une oeuvre concise, chaque mouvement ne comportant qu'un seul thème, décliné dans les différents registres instrumentaux de l'orchestre. Cette oeuvre présente un caractère populaire, en raison de sa simplicité et du caractère de danse paysanne de son menuet.

Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791)
L'adagio et fugue pour cordes K 256
a été composé en deux pages séparées par cinq années d'intervalle, entre 1783 et 1788, année des trois dernières symphonies. D'abord écrite pour deux pianos à partir d'un thème de Boccherini, l'oeuvre sera transcrite pour quatuor à cordes et plus tard pour orgue.
Le concerto pour hautbois en do mineur
, date de 1777 et cette année marque un tournant décisif dans la création artistique de Mozart. Il vient de composer les cinq concertos pour violon, l'opéra Re pastore, la serenata nocturna, la sérénade Haffner et le neuvième concerto pour piano.
La tension très forte accumulée entre Mozart et son "patron-archevêque" l'incite à quitter Salzbourg pour un long périple de Munich à Augsbourg, Mannheim et Paris, avant de revenir à Salzbourg, où il sera nommé organiste de la cour. Ce sera alors la période fructueuse de la composition d'Idomeneo, l'Enlèvement au Sérail, la symphonie "Linz" et les quatuors dédiés à Haydn.
Le concerto pour hautbois a été composé pour un hautboïste de la chapelle de Salzbourg. Sa vivacité et sa légèreté ainsi que la prédominance des cordes dans l'accompagnement dénotent une influence de la musique française.
Cette oeuvre sera, par la suite, transposée pour flûte (concerto n°2 K 314, en ré majeur).