Descriptif des œuvres jouées

Concert de printemps - mars 2012
Les compositeurs et les œuvres

Johann Sebastian BACH (1685 - 1750)
A partir du XVIème siècle, les compositeurs se tournèrent vers les rythmes de danse en usage en Europe, pour en faire des ensembles de courts morceaux réunis sous forme de "suite". L'initiateur de ce genre fut Froberger, mais de nombreux autres compositeurs lui emboîtèrent le pas. Bach publia plusieurs recueils de ce type, écrits pour violon et violoncelle seuls ou pour clavier (Suites Anglaises, Suites Françaises, Partitas, Suites Allemandes). Les quatre suites pour orchestre portent le nom d"ouverture", correspondant en fait à la désignation du morceau d'introduction précédant les véritables danses. L'intérêt pour ce genre musical se développa essentiellement à Köthen où il bénéficiait de la présence d'un orchestre de qualité. L'Ouverture n° 3 BWV 1068 en ré majeur est l'une des plus connues en raison de son caractère grandiose. Le deuxième mouvement, l'Air, est une des pages les plus célèbres de Bach et a été transcrite pour des formations instrumentales diverses.

Benedetto MARCELLO (1686 - 1739)
Benedetto Marcello, ainsi que ses deux frères Alessandro et Girolamo, apprit le violon auprès de son père Agostino. Les frères Marcello étaient des nobles "dilettante" et Benedetto mena une carrière de fonctionnaire au service de la République de Venise tout en se consacrant à la musique et à la littérature. Il est l'auteur d'un certain nombre de concertos pour violon avec violoncelle obligé et d'un groupe de sinfonia. Le concerto pour trompette joué lors de ce concert est une transcription, réalisée par Bach, de son concerto pour hautbois en do mineur, lui - même adapté du concerto en ré mineur de son frère Alessandro.

Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791)
Alors que les premières symphonies représentaient un genre dérivé de la sinfonia italienne en trois parties, l'évolution, sous l'influence de compositeurs tels que Michael Haydn ou Johann Stamitz, se fit vers une orchestration plus riche et une forme présentant un quatrième mouvement, le plus souvent un menuet. Mozart a vraisemblablement composé la symphonie n°28 au printemps 1773, de retour d'un séjour à Vienne, alors qu'il était Kapellmeister de la Cour, à Salzbourg. Cette symphonie s'affirme par une plus grande ampleur que les précédentes, ce qui fera dire à Brigitte et Jean Massin que "Mozart signe ici l'acte de naissance de la symphonie moderne". La symphonie est composée d'un premier mouvement très martial, suivi d'un andante présentant deux thèmes très mélodiques, un menuet puis un presto final, ressemblant fortement à l'allegro initial.

Alexander Grigorevich ARUTIUNIAN (1920 - )
Arutiunian est né en Arménie Soviétique. Musicien très précoce, il a étudié au Conservatoire de Yerevan, en Arménie, puis à Moscou. Il fut impliqué dans la vie culturelle et politique de son pays en tant qu'enseignant au Conservatoire de Yerevan ; il était membre de l'Union des Compositeurs Soviétiques et obtînt de nombreux prix, dont le prix Staline, le prix d'Etat d'Arménie, le prix Khatchaturian, la médaille de l'Académie arménienne des Sciences ... La musique folklorique arménienne a fortement influencé son écriture. Il a beaucoup composé pour instruments à vent - son oeuvre la plus connue est un concerto pour trompette. L'Elégie qui sera jouée lors de ce concert a été écrite pour trompette ou buggle.

Thelonious MONK (1917 - 1982)
Né en Caroline du Nord, sa famille s'établit à Manhattan en 1932. Il commença le piano en autodidacte à six ans puis eût l'occasion de participer à de petits concerts dans son quartier. Rapidement, il trouva du travail comme musicien de jazz et fut repéré par Dizzy Gillepsie, Bud Powell, Charlie Parker. En 1944, il enregistre avec le quartet de Coleman Hawkins ; en 1957, il rejoint le groupe de John Coltrane et travaille également avec Sonny Rollins et Art Blakey.
La musique composée par Monk a été considérée comme peu accessible au grand public et il se laissera convaincre d'enregistrer deux albums de standards. Round Midnight est une composition de Monk, devenue standard de jazz, qu'il aurait composée à 19 ans. Le premier enregistrement date de 1944, avec Cootie Williams.

Le soliste Jean Christophe MENTZER né à Strasbourg en 1965, Jean-Christophe Mentzer commence l'apprentissage de la musique dès l'âge de 6 ans dans les classes à horaires aménagés. C'est à 11 ans qu'il découvre et débute la trompette avec Philippe Hechler. Puis Patrice Porté sera son professeur jusqu'au concours d'entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il intègre la classe de Pierre Thibaud, en septembre 1981. Il en sortira 3 ans plus tard avec un 1er Prix de Trompette à l'unanimité. Depuis le 1er janvier 1985, il occupe le poste de Trompette Solo à l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg.
Curieux de toutes les musiques, Jean-Christophe Mentzer a participé à de nombreuses formations. Du Jazz au Reggae, en passant par le Rythm and Blues, la Salsa ou le Rock and Roll, il se produit régulièrement avec son ensemble, le Middle Coast Jazz Club ainsi qu'au sein du trio Les Jouets du Vent, avec Nathalie Gaudefroy (Soprane) et Marc Baumann (Orgue) trio avec lequel il a enregistré un CD en 2006 « Voie Céleste ».

Présent également dans le domaine pédagogique, il est régulièrement missionné par l'OPS, dans le cadre de l'Action Educative en milieu scolaire, pour des présentations d'instrument. Il enseigne la trompette dans les écoles de musique de Truchtersheim et du Pays de la Zorn (Hochfelden) et dirige l'Harmonie de Hochfelden. Enfin, avec ses compères « Les Cuivrés » (Trompette, Cor, Trombone, Tuba) il anime depuis le mois d'août 2008 un stage d'été à Mittelbergheim.

Pour ce concert, se sont joints à nous : Sandrine Lingelser, hautbois, Philippe Jouot, cor et Bernadette Heckly, percussions.