Descriptif des œuvres jouées

Concert de Noël - décembre 2013
Les compositeurs et les œuvres

EDWARD ELGAR (1857-1934)
Compositeur anglais né près de Worcester, Edward Elgar ne sera connu qu'à plus de quarante ans grâce à ses "Enigma Variations" pour orchestre et son oratorio "The dream of Gerontius". Il continue ensuite à composer de nombreuses pièces vocales et ce n'est que plus tardivement qu'il s'intéresse à la musique de chambre. Il est imprégné de culture germanique et les musiques de Purcell et d'autres compositeurs anglais des XVIe et XVIIe siècles n'ont eu aucune influence sur son écriture. Malgré tout, il remit l'Angleterre en bonne place sur la scène musicale internationale. La Sérénade pour cordes fait partie des nombreuses pièces pour orchestre à cordes. Composée en 1892, son larghetto est le premier mouvement lent présentant des caractéristiques mélodiques typiques du compositeur que l'on retrouvera dans des œuvres plus tardives comme les Enigma Variations. On a écrit d'Elgar : "Toute l'œuvre d'Edward Elgar est une série de variations sur une mélodie qui était l'essence de son être". La sérénade était l'une de ses œuvres préférées.

LUDWIG VAN BEETHOVEN (1770 - 1827)
L'oeuvre de Beethoven peut se diviser en trois périodes : jusque vers 1800, son style se rapproche de celui de Haydn, avec quelques audaces - première symphonie, concertos pour piano n°1 et 2, premiers quatuors ; de 1800 à 1814, un style beaucoup plus novateur, et après 1814, un éclatement des formes antérieures et une profonde spiritualisation, comme dans la neuvième symphonie ou dans la Grande Fugue rattachée au quatuor à cordes n°13. C'est encore au quatuor n° 13 qu'appartient la Cavatine en mi bémol mineur qui sera jouée ce soir. Il s'agit d'une transcription pour orchestre à cordes du cinquième mouvement, adagio molto espressivo, à la fois lyrique et dramatique et qui est empreint d'une forte émotion.

JOHANN SEBASTIAN BACH (1685-1750)
La composition du concerto pour violon en mi Majeur BWV 1042 date de la période heureuse de Köthen, entre 1717 et 1721. J.-S. Bach venait de quitter Weimar pour le poste plus prestigieux et mieux payé que lui proposait le prince Léopold, amateur éclairé de musique. Il devait produire des oeuvres de circonstances - cantates pour des mariages, des anniversaires ou pour des fêtes religieuses - mais passait l'essentiel de son temps à la direction musicale de la Cour où il disposait d'un orchestre constitué de très bons musiciens. De cette période, datent les sonates et partitas, des suites d'orchestre, quelques uns des concertos Brandebourgeois, les concertos pour violon en la mineur, en mi majeur et le double concerto en ré mineur. Ces concertos sont nés de l'intérêt que Bach portait aux concertos italiens et plus particulièrement à ceux de Vivaldi.

CARL HEINRICH REINECKE (1824 - 1910)
Carl Heinrich Reinecke a surtout été connu au début comme pianiste. Après plusieurs postes dont un au Conservatoire de Copenhague, il est nommé enseignant au Conservatoire de Leipzig, dont il deviendra directeur et dont il fera l'un des plus importants d'Europe. Il dirigea également l'orchestre du Gewandhaus avant Arthur Nikisch.
En tant que compositeur, il a eu l'occasion de rencontrer Schuman, Mendelssohn qui lui apporta son soutien, ainsi que le jeune Brahms. Retiré en 1902, il poursuivit ses activités de compositeur, peintre et poète. On lui doit un concerto pour harpe et orchestre, des concertos pour piano, pour violoncelle, quelques opéras et trois symphonies. Reconnu comme compositeur talentueux, son oeuvre a malgré tout été éclipsée par ses illustres contemporains. La Sérénade pour cordes opus 20 est une composition tardive, datant de 1895. C'est une pièce agréable dont le second mouvement laisse entendre des échos du Siegfried Idyll de Wagner.

LA SOLISTE
MURIEL DOLIVET née à Nice en 1978, elle fait ses études musicales au Conservatoire de sa ville natale, puis à l'Ecole Nationale de Musique d'Aulnay-sous-Bois et au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon. Elle y obtient le Diplôme National d'Etudes Supérieures de Musique ainsi qu'un premier prix d'Etudes Complémentaires Spécialisées en quatuor à cordes. Depuis 2006, elle est premier violon tuttiste de l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg.