descriptif des œuvres jouées

Concert d'été - juillet 2016
Les compositeurs et les œuvres

Piotr Ilyitch TCHAÏKOVSKI (1840-1893)
Destiné à une carrière juridique, Tchaïkovski ne se consacre à la musique qu'à l'âge de 22 ans. Il sera rapidement connu grâce à ses oeuvres orchestrales (symphonie "Pathétique"), ses opéras (Eugène Onegin, la Dame de Pique), ses ballets (La Belle au Bois Dormant, Casse-Noisette). Eugène Oneguine "est un opéra en trois actes écrit en 1877 sur un livret de Chilovki, d'après un roman d'Alexandre Pouchkin. Les scènes se passent dans le milieu de la bourgeoisie rurale russe. Le premier acte présente la famille Larine avec ses deux filles Tatiana et Olga en résidence d'été, Vladimir, le fiancé d'Olga et Eugène Oneguine, son ami. Dès sa première rencontre avec Eugène, Tatiana tombe amoureuse et se risque à lui écrire, mais celui-ci décline ses avances et Tatiana en demeure meurtrie. La valse introduit le deuxième acte sur un bal donné en l'honneur de Tatiana et au cours duquel va se nouer le drame : Eugène s'ennuie et pour passer le temps courtise Olga qui semble séduite. Vladimir provoque Eugène en duel et sera tué. Eugène quitte le pays pour une vie d'errance et de regrets. La polonaise ouvre le troisième acte : un bal est donné chez un très riche ami d'Oneguine qui lui présente sa jeune épouse qui n'est autre que Tatiana, devenue femme du monde. L'amour de Tatiana pour Oneguine est resté inchangé, mais elle restera fidèle à son mari.

Sergueï RACHMANINOV (1873 - 1943)
Elève au Conservatoire de Saint Pétersbourg, puis de Moscou, il fut rapidement encouragé dans ses projets de composition par Tchaïkovski. Il fut l'un des plus brillants pianistes compositeurs de son époque et des œuvres majeures comme le premier concerto pour piano et le poème symphonique « Le Prince Rostislav » furent écrites pendant les années de conservatoire. Il émigra en Europe puis aux Etats Unis en 1917 où il poursuivit sa brillante carrière de pianiste et de compositeur. Bien qu'il fut contemporain de grands novateurs comme Ravel, Debussy, Schoenberg, Bartok, il resta toute sa vie fidèle au système tonal.
Le troisième concerto pour piano en ré mineur opus 30 a été écrit au cours de l'année 1909, comme l'Ile des Morts, et créé par le compositeur, en novembre de la même année à New York sous la direction de Walter Damrosch. C'est une œuvre grandiose et d'une immense difficulté pour le soliste. Les différents thèmes qui s'en dégagent, étonnants par leur simplicité, semblent être inspirés d'anciennes mélodies religieuses russes.