PR-2017-03

Concert de printemps - avril 2017
Les compositeurs et les œuvres

Joseph HAYDN (1732 - 1809)Né à Rothau, en Basse Autriche, Joseph Haydn était d'origine très modeste. Il pénétra dans le monde musical par le chant, dans le chœur de la cathédrale de Vienne. Il reçut l'enseignement de Porpora puis, événement capital dans la vie de Haydn, en 1761, il entra au service des princes Esterhazy à Eisenstadt, puis à Esterhaza, palais pourvu de deux théâtres pour les scènes desquels il composera presque tous ses opéras et nombre de ses œuvres symphoniques et de musique de chambre. En 1781, il rencontra Mozart avec lequel in nouera une amitié durable.L'opéra « Isola disabitata » ou l'Ile déserte, met en scène Gernando et Costanza, son épouse, accompagnée de sa jeune sœur Sylvia. Tous trois, en voyage pour les Indes, sont contraints d'accoster sur une île déserte où Gernando et son équipage sont enlevés par des pirates. Les deux femmes resteront treize ans sur cette île jusqu'à ce que Gernando et son ami Enrico viennent les délivrer. L'opéra se termine par les retrouvailles des deux époux et le mariage de Sylvia et Enrico.

Wolfgang Amadeus MOZART (1756 - 1791)Très rapidement conscient des dons exceptionnels de son fils pour la musique , Léopold Mozart va emmener Wolfgang et sa sœur Nanerl en tournée dans toute l'Europe : Linz, Munich, Vienne, Mannheim, Mayence Francfort puis Bruxelles, Paris, Londres, La Haye, l'Italie, la France. Ces voyages lui permettront de rencontrer de nombreux musiciens, mais aussi des poètes, des peintres, des écrivains.La composition du concerto pour flûte et harpe date de 1778. Mozart a quitté Salzbourg et vit à Paris. Ce concerto est une œuvre de commande, composée avec l'ambition de procurer un plaisir immédiat aux instrumentistes et aux auditeurs. Le charme de cette pièce montre les extraordinaires facultés d'adaptation du musicien aux goûts d'une société qu'il venait juste de découvrir.

Franz SCHUBERT (1797 - 1828)Né à Vienne, Schubert est, avec Mozart, l'un des plus fulgurants génies de l'histoire de la musique. Il commence à composer dès l'âge de douze ans, mais travaillera dans l'enseignement aux côtés de son père, directeur d'école, avant de vivre uniquement de ses activités musicales dès 1818.
Schubert aborde le domaine symphonique en 1812 et, d'une quinzaine de tentatives, il ne restera que sept symphonies achevées, sans que les raisons de ces abandons soit clairement comprises.
La symphonie n° 5, bien que l'avant dernière symphonie de jeunesse, est un véritable chef d'oeuvre. Achevée en octobre 1816, elle utilise un effectif relativement réduit - pas de trompettes, ni de clarinettes, ni de timbales - et correspond à une volonté de simplicité et de rigueur qui rapproche Schubert de Mozart.

LES SOLISTES

Julian CAWDREY s'est fait remarquer très tôt dans sa carrière en remportant de nombreux prix internationaux et nationaux. Parallèlement, il fait ses études au Guildhall de Londres, puis aux Etats-Unis et à Bâle où il obtient le diplôme de soliste avec des critiques élogieuses, après avoir obtenu une bourse de la comtesse de Munster.
Il fait ses débuts au Queen Elizabeth Hall et se produit comme soliste dans de nombreuses villes européennes. Il joue actuellement dans plusieurs formations orchestrales européennes et continue à donner des récitals. Le compositeur Alun Hoddinott lui a dédié une sonate pour flûte.Julian Cawdrey s'est fait remarquer très tôt dans sa carrière en remportant de nombreux prix internationaux et nationaux. Parallèlement, il fait ses études au Guildhall de Londres, puis aux Etats-Unis et à Bâle où il obtient le diplôme de soliste avec des critiques élogieuses, après avoir obtenu une bourse de la comtesse de Munster.

Jean-Baptiste HAYE est né à Strasbourg, il a commencé ses études musicales à Nantes où il obtient le DEM de harpe. De retour à Strasbourg, il suit les enseignements de Pierre-Michel Vigneau à l'Académie Supérieure de Musique. Harpiste au sein de l'Orchestre des jeunes en 2015 et 2016, il participe à des concerts comme harpe solo dans l'opéra Aladin de Nino Rota avec l'Opéra National du Rhin ou lors de la création de l'opéra Mririda d'Ahmed Essyad dans le cadre du festival Musica. Il participe au programme MusXchange à Londres et au concert d'ouverture du Cap Ferret Music festival avec le Bateau Ivre (quintette flûte, trio à cordes et harpe). Il s'intéresse également à l'enseignement et travaille actuellement à un projet pédagogique « Découverte de la harpe à travers la musique contemporaine » à Haguenau.